Election(S) Day

Une étudiante de l’Arizona State University me le mentionnait hier : « Je ne sais pas qui sont les candidats dans mon comté ».  Elle me confiait cela alors même qu’elle signait une demande d’inscription sur les listes électorales tendue par une militante pro-‘Obama-Biden 2012’ qui avec d’autres se relaient à l’heure du déjeuner sur le campus pour inscrire les étudiants, non-inscrits puisqu’ayant la plupart du temps changé de domicile et d’Etat pour venir étudier à Tempe (Est de Phoenix).

La militante, Victoria une quinquagénaire, est plutôt satisfaite de sa permanence puisqu’une quarantaine d’étudiants s’est déplacée en une heure. Elle m’explique qu’il suffit de donner son numéro de permis de conduire et/ou de sécurité sociale et son adresse. Une convocation sera envoyée directement au domicile. L’étudiante comprend l’enjeu national, l’affrontement Obama-Romney, mais concernant les choix précis des candidats qu’elle aura à faire dans son bureau de vote, c’est plutôt flou pour l’instant.

Il est bienvenu de le rappeler : concrètement le 6 novembre pour les citoyens américains, plusieurs  élections se jouent au même moment. Il y a bien sûr la principale : l’élection présidentielle puisque l’électeur choisit une liste de Grands Electeurs dans son Etat qui éliront formellement le 17 décembre prochain le Président et le Vice-Président.

Tempe; septembre 2012

Panneaux électoraux aux croisements des grands axes
Tempe (Arizona), Septembre 2012
Crédits Photo : Damien Simonneau

Au-delà de cette élection, les électeurs de l’Arizona participent à de nombreuses autres élections plus ou moins critiques qui peuvent faire basculer les rapports de force politiques largement dominés par les Républicains au niveau de l’Etat. Petit tour d’horizon.

The Arizona Republic propose dans son ‘Guide pour le vote 2012’ d’aider tout un chacun à s’y retrouver parmi les élections auxquelles il est inscrit. En tapant mon adresse par exemple, j’apprends donc que je dois  me prononcer sur le choix :

–          d’une liste de 11 Grands Electeurs qui font serment de voter pour un des duos (tickets) présidentiels

–          d’un candidat au poste de Sénateur qui ira siéger au Congrès à Washington

–          d’un des 9 représentants pour mon district qui siègera à la Chambre des Représentants à Washington

–          d’un sénateur et de deux représentants respectivement au Sénat et à la Chambre de l’Etat d’Arizona  pour mon district qui siègeront à Phoenix

–          d’un shérif pour le comté dans lequel je vis

–          de trois postes exécutifs pour l’Arizona Corporation Commission, un organisme économique

–          d’un Président (supervisor) du Comté dans lequel je vis

A cela s’ajoute que je devrais me prononcer sur l’adoption de 9 propositions (ballot measures) sur des enjeux budgétaires, environnementaux ou juridiques.

L’Etat d’Arizona n’est pas considéré comme un Etat Pivot (swing State) indécis qui balance entre Démocrates et Républicains à chaque élection et dont la couleur des Grands Electeurs s’avèrerait cruciale pour l’élection du duo présidentiel.  Il a voté Mc Cain en 2008 à 54%, Bush en 2004 à 55% et en 2000 à 51%. Obama risque peu probablement de remporter les 11 Grands Electeurs de cet Etat pour sa réélection.

En revanche, les autres élections risquent de modifier l’équilibre partisan. Concernant les deux Sénateurs que la Constitution américaine attribue à chaque Etat de l’Union, ils sont pour l’instant Républicains. Un des deux sièges est remis en jeu : celui de Jon Kyl, l’autre étant conservé jusqu’en 2016 par John Mc Cain. Le démocrate Richard Carmona  affronte le Républicain Jeff Flake.

La découpe territoriale en 9 districts élisant chacun un Représentant pour la Chambre au Congrès a été renouvelée en fonction de considérations démographiques et partisanes pour cette élection. Dans certains districts, la voie est donc libre pour de nouveaux politiciens, comme c’est le cas dans mon district urbain, nouvellement dessiné, le numéro 9.

Le Sénat et la Chambre des Représentants de l’Arizona (dominées  largement par les Républicains) vont être également renouvelés le 6 novembre. 30 sièges de sénateurs et 60 sièges de représentants  sont à pourvoir. Mon lieu de résidence se réfère au district 26. Le 6 novembre, je devrais choisir le nom d’un sénateur et de deux représentants pour représenter ce district.

Enfin, dans le comté où je réside, Maricopa county, le choix du shérif s’annonce particulièrement intéressant puisque le dépositaire Joe Arpaio connu pour être le shérif le plus sévère des Etats-Unis en matière migratoire est bousculé par le démocrate Paul Penzone et de nombreuses associations de défense des droits des migrants et des Latinos qui aimeraient le voir prendre sa retraite. J’y reviendrais ultérieurement.

Le 6 novembre donc, un électeur au bureau de vote de mon comté se retrouve face à de nombreuses cases à cocher sur son bulletin (ballot). Un collègue m’indiquait que bien qu’éduqué à la vie politique de manière générale, il laissait à chaque élection des blancs dans les choix à effectuer n’ayant pas eu le temps de considérer telle ou telle élection ou proposition. Ces « blancs » ne sont pas pris en compte dans le résultat. La plupart du temps, les choix se font en fonction de la couleur politique associée au nom du candidat.

‘What’s on my ballot? Arizona General Election Guide’
Crédits Photo : Damien Simonneau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s